Chirurgie cardiaque · Vol. 20 Abstract 2016

C-19 – Fermeture de fuites paravalvulaires mitrales par voie transapicale : une voie alternative d’avenir

Pierre-Yves Litzler, Mathieu Godin, Fabrice Bauer, Eustaquio Onorato, Catherine Nafeh-Bizet, Arnaud Gay, Nathalie Rey, Hélène Eltchaninoff, Jean-Paul Bessou Service de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, CHU Charles-Nicolle, Rouen     Objectif Le traitement des fuites paravalvulaires par voie percutanée trans-septale ou aortomitrale présente un taux d’échec important avec des procédures longues et délicates. Nous rapportons le premier cas en France d’une nouvelle méthode de fermeture de fuites paravalvulaires mitrales par voie transapicale.   Méthode Un homme de 43 ans multiopéré a présenté en septembre 2015 une dyspnée NYHA III avec anémie hémolytique sur désinsertion de prothèse mitrale. L’ETO a retrouvé la présence de deux fuites paravalvulaires mitrales entraînant une fuite de grade III. Ce patient présentait comme antécédents chirurgicaux : un remplacement valvulaire mitral par bioprothèse en 1994 pour maladie mitrale rhumatismale, un redux par valve mécanique en 2001 et en 2009, un double remplacement aortique et mitral par valve mécanique St-Jude pour désinsertion de prothèse mitrale. Compte tenu du risque opératoire, une fermeture transcathéter par voie transapicale a été envisagée.   Résultat Après reconstruction en MIP 3D sous logiciel OsiriX afin de déterminer les incidences, un abord transapical du ventricule gauche a été effectué. Un délivreur de 10 Fr fut introduit dans le ventricule gauche. Après franchissement des fuites paravalvulaires, un système Occlutech Paravalvular Leak Device (PLD) de 26 x 24,5 mm pour la première fuite et un système Occlutech PLD de 14 x 12,5 mm pour la seconde fuite ont été mis en place sous contrôle fluoroscopique au moyen d’un système multi-axes Artis Zeego (Siemens). Le temps de fluoroscopie a été de 9,4 minutes. La mise en place de ces deux systèmes d’occlusion a permis une disparition totale des fuites paravalvulaires avec le maintien d’un bon fonctionnement de la prothèse mécanique (gradient transvalvulaire: 2,7 mmHg). Les suites opératoires ont été simples, marquées par une extubation à H8, la survenue d’une pneumopathie bilatérale avec une sortie de l’hôpital à J10. Ce patient n’a pas présenté de récidive de fuites paravalvulaires.   Conclusion La mise en place de systèmes d’occlusion de fuites paravalvulaires par voie transapicale permet d’envisager une fermeture très rapide, facile et sûre de ces fuites avec un résultat très satisfaisant.     Closing mitral paravalvular leaks by transapical route- a major alternative way   Objectives The treatment of paravalvular leaks by trans-septal or aorto-mitral percutaneously presents a significant failure rate with long and delicate procedures. We report the first case in France of a new method of closing mitral paravalvular leaks using trans-apical implantation.   Methods A 43 year old man presented in September 2015 a NYHA III dyspnea with hemolytic anemia due to two mitral prosthesis dehiscence. The TEE found the presence of two mitral paravalvular leaks causing a grade III leakage. This patient as a past surgical history of mitral valve replacement by bioprosthesis in 1994 for rheumatic mitral disease, a redo procedure in 2001 with the implantation of a mechanical valve and a double aortic and mitral valve replacement with St Jude mechanical valve to a first dehiscence of mitral prosthesis in 2009. This patient as a past medical history of atrial fibrillation and hepatitis B with delta co-infection. Due to the operative risk, a trans catheter closure trans-apical was considered.   Results After MIP 3D reconstruction using OsiriX software to determine the incidences, a left ventricle trans-apical approach was made. Following the completion of two concentric pursestrings, a delivery system of 10 Fr was introduced into the left ventricle. After crossing paravalvular leaks by means of a .014 and .035 guide wire, a system Occlutech Paravalvular Leak Device (PLD) of 26x24.5 mm for the first dehiscence, and a PLD Occlutech system 14x12.5 mm for the second leakage have been delivered under fluoroscopic control using a multi-axis Artis Zeego system (Siemens). The fluoroscopy duration was 9.4 minutes. The implantation of these two systems of occlusion allowed a total disappearance of paravalvular leaks with maintaining a proper functioning of the mechanical prosthesis (trans-valvular gradient 2.7 mmHg. The postoperative course was uneventful, marked by extubation at H8, the occurrence of bilateral pneumonia with hospital discharge at D10. This patient has shown no recurrence of paravalvular leaks.   Conclusion The implementation of paravalvular leak occluder device by trans-apical route allows a quick, easy and safe closure of paravalvular leaks with a very satisfactory result.  
juin 10, 2016
Chirurgie cardiaque · Vol. 20 Abstract 2016

C-09 – Intérêt pronostique de l’échocardiographie préopératoire chez les patients opérés de pontages aortocoronariens. Une étude prospective

Claire Séréna, Baptiste Salerno, Julien Magne, Florence Rollé, Jean-Philippe Marsaud, Dania Mohty, Marc Laskar, Victor Aboyans Service d’anesthésie réanimation, service de chirurgie thoracique et cardio-vasculaire et service de cardiologie, hôpital Dupuytren, CHU de Limoges  Objectif Identifier les paramètres échographiques prédictifs de morbi-mortalité opératoire des pontages aorto-coronariens (PAC) et confronter leur valeur pronostique à celle du score de la Society of Thoracic Surgeon (STS).  Méthode Nous avons mené une étude prospective, observationnelle et monocentrique. Les données clinico-biologiques nécessaires au calcul du score de la STS étaient recueillies. Une échocardiographie transthoracique (ETT) préopératoire était réalisée pour chaque patient. Le critère de jugement principal était la morbi-mortalité intrahospitalière ou à 30 jours (décès, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale aiguë, ventilation prolongée, médiastinite et/ou reprise chirurgicale) définie selon la STS. Le critère de jugement secondaire était la survenue d’une hospitalisation supérieure à 14 jours.  Résultat 172 patients ont été inclus (moyenne d’âge de 66,1 ± 10,2 ans et 12,2 % de femmes). Un événement de morbi-mortalité est survenu chez 33 patients (19,2 %) et 28 (16,3 %) ont eu une hospitalisation prolongée. Les facteurs prédictifs indépendants de morbi-mortalité identifiés étaient un volume de l’OG augmenté (> 31 mL/m2) (OR = 3,186, IC 95 % [1,266 ; 8,015], p = 0,014) et un TAPSE altéré (< 20 mm) (OR = 2,709, IC 95 % [1,144 ; 6,410], p = 0,023). L’ajout de ces deux paramètres échographiques au score STS entraînait une nette amélioration de la performance du modèle (aire sous la courbe ROC passant de 0,598 à 0,695) avec une meilleure prédiction du risque (Integrated Discrimination Improvement = 7,44).  Conclusion La réalisation d’une ETT préopératoire approfondie apporte une valeur pronostique additionnelle au score STS dans la stratification du risque opératoire en cas de pontages aorto-coronariens.     Prognostic value of the preoperative echocardiography in patients undergoing coronary artery bypass surgery. A prospective study   Objectives To assess the performance of transthoracic echocardiographic (TTE) parameters to predict operative mortality and morbidity in patients undergoing coronary artery bypass graft (CABG) and to compare their prognostic value to that obtained by the Society of Thoracic Surgeon (STS) score.  Methods We prospectively collected the clinical and biological data required to calculate the STS score in patients hospitalized for CABG. A preoperative TTE was performed for each patient. Primary end-point was 30-days mortality or major morbidity (i.e. stroke, renal failure, prolonged ventilation, deep sternal wound infection, reoperation) as defined by the STS. Secondary end-point was prolonged hospitalization >14 days.  Results 172 patients were included (mean age 66.1±10.2 years, 12.2% were women). The primary end-point occurred in 33 patients (19.2%) and 28 patients (16.3%) had a prolonged hospital stay. Independent predictive factors for the primary end-point were an increased left atrial volume ( > 31 ml/m2) (OR=3.186, 95%CI [1.266; 8.015], p=0.014) and a decreased tricuspid annular plane systolic excursion (TAPSE <20mm) (OR=2.709, 95%CI [1.144; 6.410], p=0.023). The addition of these two parameters to the STS score improved significantly the model performance with a better risk prediction (Integrated Discrimination Improvement =7.44).  Conclusion In patients undergoing CABG, preoperative TTE is mandatory as it provides an additional prognostic value to the STS score.
juin 10, 2016