Chirurgie thoracique · Vol. 20 Mars 2016

Résultats multicentriques de l’assistance circulatoire en transplantation bipulmonaire chez les patients atteints de mucoviscidose dans le cadre de COLT

Philippe Lacoste1, A. Hauguel1, Adrien Tissot1, Pascal-Alexandre Thomas2, Martine Reynaud-Gaubert2, Édouard Sage3, Antoine Roux3, Anne Olland4, Claire Dromer5, Françoit Philit6, Véronique Boussaud7, J. Claustre8, Sacha Mussot9, Olivier Brugière10, Marcel Dahan11, Christiane Knoop12, Antoine Magnan1, Christian Périgaud1 et le consortium COLT   1. CHU Nantes, Institut du thorax, France. 2. Hôpital Nord, CHU de Marseille, France. 3. Hôpital Foch, Suresnes, France. 4. Nouvel hôpital civil, CHU de Strasbourg, France. 5. CHU de Bordeaux, hôpital Haut-Lévêque, Pessac, France. 6. Hôpital Louis-Pradel, CHU de Lyon, France. 7. Hôpital européen Georges-Pompidou, Paris, France. 8. CHU de Grenoble, France. 9. Centre chirugical Marie-Lannelongue, Le Plessis-Robinson, France. 10. Hôpital Bichat, Paris, France. 11. Hôpital Larrey, Toulouse, France. 12. Service de pneumologie, Bruxelles, Belgique. Correspondance : philippe.lacoste@chu-nantes.fr   Résumé Objectif : La transplantation bipulmonaire est la seule thérapie possible pour les patients en insuffisance respiratoire terminale. La gravité clinique des patients nécessite de recourir à des assistances circulatoires (circulation extracorporelle [CEC] ou Extra Corporeal Membrane Oxygenation [ECMO]) en pré, per ou postopératoire. L’objectif de cette étude est d’étudier les résultats cliniques de la transplantation bipulmonaire en fonction des assistances circulatoires, dans le cadre de la cohorte multicentrique COLT (COhort in Lung Transplantation). Méthodes : D’octobre 2009 à juin 2012, 157 patients ont bénéficié d’une transplantation bipulmonaire pour mucoviscidose. Concernant les assistances peropératoire : 71 transplantations ont nécessité une CEC, 28 une ECMO, 58 patients ont pu être transplantés sans assistance (off-pump). Dix patients ont bénéficié d’une ECMO préopératoire en « bridge to transplant », 13 patients ont nécessité une ECMO en postopératoire. Résultats : Concernant les données pré et peropératoires, le groupe ECMO peropératoire contient plus de patients transplantés en super urgence (p < 0,05), et plus de patients présentant des adhérences pleurales (p < 0,05). Le groupe off-pump préserve du risque de reprise chirurgicale, et a une survie significa- tivement supérieure à ceux ayant nécessité le soutien d’une assistance circulatoire au cours de la chirurgie (survie de 94,6 % à 1 et 2 ans). Le groupe ECMO préopératoire a une survie de 90 % et 80 % à 1 et 2 ans. Pour les patients nécessitant une ECMO postopératoire, la survie à 1 an est de 71 %. Discussion : Les patients atteints de mucoviscidose capables de supporter une transplantation bipulmonaire off-pump présentent une meilleure survie à 1 et 2 ans. L’ECMO peut constituer une alternative à la CEC, et présente des intérêts pour le « bridge to transplant » et l’assistance postopératoire.   Abstract Outcomes of extracorporeal support in bilateral lung transplantation for cystic fibrosis in the framework of the COLT cohort Aim: Bilateral lung transplantation is considered as a therapeutic option for patients with end-stage cystic fibrosis. The objective was to study the results of pre, peri and post-operative extracorporeal support (cardiopulmonary bypass (CBP) or extracorporeal membrane oxygenation (ECMO)) needed during bilateral lung transplantation in cystic fibrosis (CF) patients in the framework of the Cohort in Lung Transplantation (COLT) study. Methods: COLT consists of sharing clinical and biological data of included patients in each center, collected in a database dedicated to COLT. From October 2009 to June 2012, 157 patients underwent bilateral lung transplantation for CF. Fifty-eight patients were transplanted off-pump, 71 patients needed CBP and 28 required ECMO. Ten patients needed ECMO in the bridge to transplant, and 13 patients required ECMO as post-operative support. The mean follow-up period was two years. Results: Concerning pre- and per-transplantation data, there were more patients transplanted as a high emergency procedure, and more patients with pleural adhesion in the peri-transplantation ECMO group (p<0.05). The off-pump group showed better survival than the extra-corporeal support groups (94.6% at one and two years). Bridge to transplant ECMO patients showed 90% and 80% survival at one and two years. Patients who needed post-transplantation ECMO had a 71% survival once beyond the immediate post-op period. Discussion: Patients with cystic fibrosis able to support off-pump bilateral lung transplantation had the best survival at one and two years post-transplant. In lung transplantation, ECMO is an alternative to CPB, and is valuable for pre-transplantation bridge to transplant and post-operative support. Télécharger le PDF de l'article complet Conflit d’intérêt : aucun. / Conflict of interest statement: none declared. Ces résultats ont été présentés lors des Journées d’Automne de la SFCTCV de décembre 2014 - Paris.  
mars 15, 2016
Chirurgie thoracique · Vol. 20 Mars 2016

Résultat du traitement des luxations sternoclaviculaires postérieures par résection claviculaire médiale – À propos de 10 cas

Albéric de Lambert, Augustin Pirvu, Kheira Hireche, Dan Angelescu, Philippe Chaffanjon, Pierre-Yves Brichon   Clinique universitaire de chirurgie thoracique vasculaire et endocrinienne, CHU de Grenoble, La Tronche, France. Correspondance : alberic.de-lambert@ch-metropole-savoie.fr   Résumé Objectif : Nous rapportons notre expérience sur le traitement des luxations sternoclaviculaires postérieures (LSCP) par résection claviculaire médiale. Méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective. De 2005 à 2014, 10 patients ont bénéficié consécutivement d’une résection claviculaire médiale pour LSCP. Le délai moyen entre le traumatisme et la chirurgie était de 12,6 jours (extrêmes 0­73 jours). La résection n’était pas associée à une stabilisation. Les patients ont bénéficié d’une évaluation fonctionnelle à long terme par entretien téléphonique avec utilisation des questionnaires de scores SST (Simple Shoulder Test) et QuickDASH (Disabilities of the Arm, Shoulder and Hand). Résultats : L’évaluation à distance a été possible pour 8 patients. Le délai moyen était de 60 mois (10 à 111 mois). Le score moyen du SST était de 10,87 ± 2,1 (7­12), le score moyen du QuickDASH était lui de 8,8 ± 10,1 (0­25). Tous les patients ont pu retrouver leur activité sportive antérieure. Conclusion : La résection claviculaire médiale est une technique simple qui offre des résultats satisfaisants en cas de LSCP aiguë ou chronique.   Abstract Medial clavicle excision for posterior dislocation of the sterno-clavicular joint – results of 10 cases Aim: We report our experience in the management of posterior dislocation of the sterno­clavicular joint treated by resection of the medial end of the clavicle. Methods: This was a retrospective study. From 2005 to 2014, 10 consecutive patients underwent medial clavicle resection for posterior dislocation of the sterno­clavicular joint. The mean time from injury to surgery was 12.6 days (range 0 to 73 days). The resection was not associated with surgical stabilization. Patients underwent a long­term functional assessment by phone interview using the survey and score of Simple Shoulder Test (SST) and Disabilities of the Arm, Shoulder and Hand (quickDASH). Results: A long term evaluation was carried out on 8 patients. The mean follow­up time was 60 months (minimum 10, maximum 111). The SST score was 10.87 ± 2.1 (7­12) and the QuickDASH score was 8.8 ± 10.1 (0­25). All patients recovered their previous sporting activities. Conclusion: Resection of the medial end of the clavicle is a simple technique which provides good functional results in acute or chronic posterior dislo­cation of the sternoclavicular joint. Télécharger le PDF de l'article complet Conflit d’intérêt : aucun. / Conflict of interest statement: none declared. Cet article est issu d'un mémoire de DESC.  
mars 15, 2016