Chirurgie thoracique · Vol. 20 Abstract 2016

T-02 – Valeur pronostique de la colonisation des voies respiratoires sur les suites opératoires après chirurgie d’exérèse pulmonaire majeure

Jules Iquille, Alex Fourdrain, Sophie Lafitte, Florence de Dominicis, Pascal Berna Service de chirurgie thoracique, CHU Amiens-Picardie, Salouel  Objectif Les pneumopathies postopératoires (POP) représentent la principale cause de morbi-mortalité postopératoire après chirurgie d’exérèse pulmonaire. Un rôle néfaste de la colonisation bactérienne des voies respiratoires sur la survenue de POP a déjà été suggéré. L’objectif de cette étude était donc d’évaluer la valeur pronostique de prélèvements respiratoires périopératoires à visée bactériologique sur les suites opératoires.  Méthode Nous avons mené une étude prospective observationnelle sur une durée de 4 ans. Tous les patients adressés à notre unité pour réalisation d’une exérèse pulmonaire réglée ont bénéficié de 3 prélèvements systématiques à visée bactériologique : un prélèvement oropharyngé la veille de l’intervention à la recherche d’un portage, un prélèvement bronchique protégé (PBP) sur le poumon non opéré en peropératoire et un écouvillonnage du moignon bronchique sur la pièce opératoire. L’isolement d’un germe spécifique en culture définissait la colonisation bronchique. Le critère de jugement principal était la mortalité à 30 jours. Les critères de jugement secondaires étaient la mortalité à 90 jours et la survenue d’une pneumopathie postopératoire.  Résultat Sur 602 patients adressés, 509 ont bénéficié d’au moins un prélèvement et ont été inclus, 114 avaient un prélèvement oropharyngé positif (23 %), 61 avaient un PBP peropératoire positif (12,2 %) et 58 un écouvillonnage bronchique positif (11,3 %). La positivité du PBP peropératoire était associée à une mortalité plus élevée à 30 jours (8,1 % vs 2,5 %, p = 0,035) et à 90 jours (18 % vs 2,9 %, p < 0,001), ainsi qu’à un taux plus important de pneumopathies postopératoires (52 % vs 22 % p = 0,005). La positivité en culture de l’écouvillonnage bronchique était associée à une augmentation de l’incidence de pneumopathies postopératoires (p = 0,037) sans retentissement sur la mortalité. La positivité de la culture du prélèvement oropharyngé n’influençait pas la morbi-mortalité.  Conclusion Seule la présence d’une colonisation bronchique à germe pathogène du poumon non opéré objectivée en peropératoire par un prélèvement bronchique protégé apparaissait comme un facteur de risque de pneumopathie et de mortalité postopératoire. L’intérêt d’une antibioprophylaxie débutée en cas de positivité à l’examen direct de ce prélèvement devrait être discuté et évaluée dans des études ultérieures.     Prognostic value of airways colonization on post-operative outcome after major lung resection   Objectives Post-operative pneumonia (POP) is the main source of morbidity-mortality after major lung resection. Some authors suggested that airways bacterial colonization had a detrimental effect on POP incidence. This study’s aim was to evaluate the prognostic impact of perioperative respiratory tract samples on post-operative course.  Methods We conducted a prospective study over 4 years. All patients referred to our unity for major lung resection have got three bacteriological samples systematically: screening of a pharyngeal carriage with an oropharyngeal swab the day before surgery, bronchial aspiration on non-operated lung during the surgery, swab on the resected specimen’s bronchial stump. Specified pathogen identification defined colonization. Primary endpoint was overall 30 day mortality. Secondary endpoints were 90 days mortality and incidence of post-operative pneumonia which was defined by standardized criteria.  Results About 602 referred patients, 509 got at least one sample and were included in the study, 114 had positive oropharyngeal swab (23%), 61 had positive bronchial aspiration (12.2%) and 58 had positive bronchial stump swab (11.3%). Positive intraoperative bronchial aspiration culture was associated with increased 30 days mortality (8.1% vs 2.5% p = 0.035) and 90 days mortality (18% vs 2.9%, p < 0.001), and increased incidence of post-operative pneumonia (52% vs 22%, p = 0.005). Positive bronchial stump swab culture was associated with increased post-operative pneumonia rate (p = 0.037) without mortality increment. Positive oropharyngeal swab culture had no influence on morbidity-mortality.  Conclusion Only bronchial colonization of non-operated lung, detected intra-operatively by protected sampling, appears to be an unfavourable prognostic factor. Antibioprophylaxis in case of positive direct-examination of this sample should be discussed and assessed by further studies.
juin 10, 2016