Vol. 20 JA2016 - thoracic

T-11 – VAC Therapy with delayed chest wall closure: a rescue solution in case of intraoperative DIC

Geoffrey Brioude, Brice Caput, Joséphine Chenesseau, Delphine Trousse, Xavier-Benoît D’Journo, Christophe Doddoli, Pascal-Alexandre Thomas Institution : Service de chirurgie thoracique et des maladies de l’œsophage, hôpital Nord, AP-HM, Marseille Objectives : VAC therapy is actually used routinely in infected thoracic wound. We reported in this presentation an original use in thoracic surgery: VAC therapy to maintain sterile an unclose chest wall in lung transplant after massive bleeding managed with damage control surgery or after brutal lung oedema. Methods : Lung transplant is an uncommun part in thoracic surgery, performed in specialized center. Surgeons are confronted to major bleeding due to patient’ background and the frequent use of ECMO in per-operating and post-operative. Furthermore lung tranplants are exposed to a major oedema included in the primary graft dysfunction. We decided to report an originally case series of management of catastrophic bleeding and lung oedema in lung transplantation. Results : Between January 2014 and august 2016, 100 bilateral lung transplant were performed in our unit. 19 patients were re-operated. Fourteen of them for postoperative hemothorax or bleeding, 4 for anastomotic leakage and 1 for a delayed chest wall closure. We identified 7 patients requiring a pleural packing or VAC therapy following surgery. Four of them had pleural packing for bleeding at the end of lung transplant more or less associated to VAC therapy. Two patients had a delayed strategy (day 2 or 3) for pleural packing. One patient had only a VAC therapy due to a major lung oedema. Five patients were weaned of the circulatory support and had a chest was closure in a period between day 5 and day 15. Two patients died of an uncontrolled bleeding. A mean of 3.4 intervention were realized onbed in ICU or in the OR. Conclusion : Pleural packing and delayed chest wall closure used in a spirit of damage control surgery is an efficient option in case of uncontrolled bleeding associed with lung oedema after lung transplantation
novembre 29, 2016
Vol. 20 JA2016 - thoracique

T-11 – Le packing pleural associé à la fermeture différée de la paroi thoracique : une solution de sauvetage en cas de CIVD peropératoire

Geoffrey Brioude, Brice Caput, Joséphine Chenesseau, Delphine Trousse, Xavier-Benoît D’Journo, Christophe Doddoli, Pascal-Alexandre Thomas Institution : Service de chirurgie thoracique et des maladies de l’œsophage, hôpital Nord, AP-HM, Marseille Objectif : La VAC-thérapie est couramment utilisée pour les infections de paroi. Nous rapportons une nouvelle utilisation en chirurgie thoracique : la VAC-thérapie pour fermeture temporaire de la paroi thoracique après transplantation avec hémorragie massive ou œdème pulmonaire aigu. Méthode : La transplantation pulmonaire reste un domaine restreint de la chirurgie thoracique, uniquement pratiqué dans les centres agréés. Selon la pathologie sous-jacente, le chirurgien peut être confronté à des saignements majeurs avec recours à l’ECMO per ou postopératoire. De plus, les poumons transplantés peuvent être sujets à un œdème majeur dans le cadre d’une dysfonction primaire du greffon. Nous rapportons notre expérience sur la gestion des saignements catastrophiques et des œdèmes pulmonaires chez des patients transplantés. Résultat : Entre janvier 2014 et août 2016, 100 patients ont bénéficié d’une transplantation bipulmonaire. Dix-neuf patients ont été réopérés, dont 14 pour hémothorax ou saignement postopératoire, 4 pour fistule anastomotique et un pour fermeture pariétale différée. Sept patients avaient nécessité un packing pleural ou une VAC-thérapie à l’issue de la chirurgie. Quatre d’entre eux avaient eu un packing pleural pour saignement en fin d’intervention avec plus ou moins VAC-thérapie. Pour 2 patients, le packing avait été différé (de 2 à 3 jours). Un patient avec œdème aigu majeur avait eu une VAC-thérapie seule. Pour 5 patients, le sevrage de l’assistance circulatoire avait permis une fermeture pariétale différée dans une période de 5 à 15 jours. Deux décès étaient consécutifs à une hémorragie incontrôlée. En moyenne, 3,4 interventions étaient réalisées au lit du patient en réanimation. Conclusion : La stratégie de Damage Control avec packing pleural associé à une fermeture différée de la paroi thoracique est une alternative efficace en cas d’hémorragie majeure avec œdème pulmonaire aigu après transplantation pulmonaire.
novembre 29, 2016