Chirurgie vasculaire · Vol. 20 Abstract 2016

V-03 – Traitement hybride des anévrysmes thoraco-abdominaux

Delphine Mitilian, Dominique Fabre, Philippe Brenot, Elie Fadel Département de chirurgie thoracique et vasculaire, hôpital Marie-Lannelongue, Le Plessis-Robinson  Objectif présenter une technique de prise en charge hybride des anévrysmes thoraco-abdominaux chez des patients à haut risque chirurgical par pontage extra-anatomique rétrograde des artères viscérales et exclusion anévrysmal par endoprothèse.  Méthode Depuis 1999, 476 procédures d’exclusions endovasculaires d’anévrysmes ont été réalisées dans notre centre. Quatre patients ont été traités pour des anévrysmes thoraco-abdominaux par une méthode hybride associant un « debranching » complet des artères viscérales par pontage rétrograde extra-anatomique et exclusion anévrysmale par une endoprothèse. Les pontages ont été effectués par une approche transpéritonéale directe en s’implantant sur une des artères iliaques. L’exclusion anevrysmale a été réalisée dans un second temps.  Résultat L’âge médian des patients était de 73,5 ans. Tous avaient des comorbidités contre-indiquant la prise en charge conventionnelle chirurgicale de leur anévrysme thoraco-abdominal. Deux patients ont été opérés en urgence pour des anévrysmes symptômatiques. Ils sont toujours vivants, sans insuffisance rénale ni endofuite. Les deux autres patients sont décédés des suites d’ischémie digestive.  Conclusion Le traitement hybride des anévrysmes thoraco-abdominaux par pontage extra-anatomique rétrograde des artères viscérales et exclusion anévrysmale par endoprothèse est une méthode alternative proposable en urgence ou chez des patients à haut risque chirurgical dans des centres spécialisés. La méthode séquentielle est recommandée afin de minimiser les risques opératoires.     Staged total abdominal debranching and thoracic endovascular aortic repair for thoracoabdominal aneurysm   Objectives To report our technique and results of complete visceral debranching and endovascular aneurysm exclusion for thoracoabdominal aortic aneurysms repair in high-risk patients.  Methods Since 1999, 476 endovascular aneurysm exclusions have been performed in our institution. Among them, 4 patients underwent extra-anatomic debranching of all visceral vessels, followed by aneurysm exclusion by endovascular means. The debranching procedure was performed through a direct anterior approach to the visceral vessels. The debranching and endovascular portions of the procedure were performed as a staged procedure during a single hospital stay.  Results Median age was 73.5 year-old. All patients had significant co-morbidity and were contraindicated for conventional surgery. 2 patients were operated on emergency because of symptômatic aneurysm. There are both alive, with satisfying bypasses patency and without renal failure. There have been no type I or III endoleaks. The 2 other patients died because of consequences of digestive ischemia.  Conclusion Hybrid TAAA repair through complete visceral debranching and endovascular aneurysm exclusion is a feasible option for elderly high-risk patients less suited to conventional repair in centers with surgical expertise with visceral revascularization. A staged approach to debranching and endovascular aneurysm exclusion during a single hospitalization is advised.
juin 10, 2016
Chirurgie thoracique · Vol. 20 Abstract 2016

T-24 – Traitement chirurgical des cancers bronchiques non à petites cellules de la carène : expérience monocentrique sur 30 ans

Delphine Mitilian, Olaf Mercier, Dominique Fabre, Sacha Mussot, Elie Fadel, Philippe Dartevelle Service de chirurgie thoracique et vasculaire, hôpital Marie-Lannelongue, Le Plessis-Robinson  Objectif Présenter et analyser les résultats à court et moyen termes des résections de carènes pour cancers bronchiques non à petites cellules.  Méthode Étude monocentrique rétrospective.  Résultat Depuis juin 1981, 138 patients ont été opérés dans notre centre d’une résection de la carène pour cancer bronchique non à petites cellules. Dans 127 cas, il s’agissait d’une résection de la carène associée à une pneumonectomie droite (n = 123) ou gauche (n = 4). Chez 8 patients, le bilobe inférieur a pu être conservé et dans 3 cas, la résection de carène n’a pas nécessité d’éxérèse parenchymateuse. Chez 29 patients, la pneumonectomie avec résection de la carène a été complétée par une exérèse de la veine cave supérieure avec pontage prothétique dans 20 cas. Une circulation extracorporelle a été nécessaire pour 4 patients. L’exérèse a été complète dans 96,4 % des cas (n = 133). Trente et un patients (22,5 %) ont reçu une chimiothérapie néoadjuvante. 13 patients (9,4 %) sont décédés en postopératoire. Le suivi a été complet pour 116 patients (85,3 %) jusqu’en décembre 2015 ou jusqu’à la date de décès. Les taux de survie à 5 et 10 ans sont respectivement de 41,2 % et 27,7 %. La survie est meilleure pour les patients N0-N1 (n = 99) que pour les N2-N3 (53 % vs 15 % à 5 ans).  Conclusion La chirurgie de la carène reste une intervention complexe dont les résultats à court et moyen termes sont acceptables au vu de l’enjeu thérapeutique. Cette intervention doit être réservée à des patients strictement sélectionnés sur le plan fonctionnel et du statut ganglionnaire.     Carinal resection for non-small-cell lung carcinomas- 30 years of experience in one center   Objectives to present and analyse the short and long-term results of carinal resection and reconstruction for bronchogenic carcinomas.  Methods This was a retrospective single-center study.  Results Between June 1981 and December 2015, 138 patients underwent carinal resection for non-small cell lung carcinomas in our institution. Carinal pneumonectomy was performed in 127 cases (123 right and 4 left pneumonectomies), carinal resection plus right upper lobectomy in 8 and carinal resection without pulmonary resection in 3. Superior vena caval resection was combined with carinal pneumonectomy in 29 patients (20 patients had complete superior vena caval resection with graft interposition). Cardiopulmonary bypass was needed in 4 cases. R0 resection was achieved in 133 patients (96.4%). 31 patients (22.5%) received induction chemotherapy. 13 (9.4%) patients died in the hospital or within 30 days of the operation. Follow-up was complete for 116 (85.3%) patients up to December 2015 or to the date of death. The 5- and 10-year survivals were 41.2% and 27.7%, respectively. However, survival was significantly better in patients with N0 or N1 disease (n=99) than in those with N2 or N3 disease (53% vs 15% at 5 years, respectively).  Conclusion Surgical resection of bronchogenic carcinoma involving the carina is feasible with acceptable mortality and good long-term survival rate in highly selected patients. The presence of positive N2 disease should be considered as a potential contraindication to carinal resection in patients with bronchogenic carcinoma because of the poorer long-term survival rate.
juin 10, 2016