Chirurgie cardiaque · Vol. 21 Abstracts 2017

C-31 – Traitement chirurgical de la fibrillation auriculaire isolée par thoracoscopie

Cosimo d’Alessandro, Nicolas Badenco, Guillaume Duthoit, Estelle Gandjbakhch, Carole Maupain, Guillaume Lebreton, Françoise Hidden-Lucet, Pascal Leprince Service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire, service de rythmologie, AP-HP, hôpital de La Pitié-Salpêtrière, Paris   Objectif : Le traitement chirurgical mini-invasif de la fibrillation atriale (FA) isolée est indiqué chez les patients difficiles à traiter par voie endocavitaire. Nous avons évalué notre expérience initiale du traitement chirurgical de la FA isolée par thoracoscopie bilatérale, avec le système Atricure. Méthode : Entre janvier 2016 et janvier 2017, 7 patients ont bénéficié d’un traitement chirurgical de la FA isolée par le système Atricure, à cœur battant, sans CEC. La technique prévoit un abord droit à travers trois ports : après dissection du sinus oblique et transverse, un dissecteur lumineux (Wolff Lumitip®) est utilisé pour guider un clamp bipolaire (Sinergy Clamp®) autour des veines pulmonaires ; une lésion linéaire transmurale sur l’antrum des veines pulmonaires est réalisée par radiofréquence bipolaire bidirectionnelle. Une lésion sur le toit et sur le plancher de l’oreillette gauche (OG) est réalisée à l’aide d’un cathéter par radiofréquence bipolaire unidirectionnelle (CoolRail®). Après avoir réalisé les mêmes lésions du côté gauche, la procédure se termine par l’exclusion de l’auricule gauche par un clip (Atriclip Pro®). L’âge moyen des patients était de 64 ans, 6 hommes et 1 femme ; 3 patients présentaient une cardiomyopathie rythmique, 4 une cardiomyopathie hypertrophique. Tous les patients étaient en FA persistante de longue durée depuis une moyenne de 42 mois, le volume moyen l’OG était de 220 ml, le score CHA2DS2VASC moyen était 3. Résultat : Il n’y a pas eu de complications postopératoires. Un patient est décédé à 10 mois postopératoire pour cirrhose hépatique éthylique. Un suivi minimum de 3 mois a été réalisé pour 5 patients, (moyenne 5 mois) : tous les patients étaient indemnes de FA, 4 étaient sous traitement anticoagulant, un patient sous anti-arythmiques. Conclusion : Le traitement de la FA par voie mini-invasive semble sûr et efficace chez les patients difficiles à traiter par voie endocavitaire. Un suivi à plus long terme est nécessaire pour valider ces résultats à distance.     Minimally invasive surgical ablation of lone atrial fibrillation   Objectives: Minimally invasive surgical treatment of lone atrial fibrillation (AF) is indicated in patient at risk of recurrence after catheter ablation of AF. We evaluated our initial experience of surgical ablation of AF by a bilateral thoracoscopic approach with the Atricure system. Methods: Beteween January 2016 and January 2017, 7 patients underwent an off-pump, beating heart, lone AF surgical ablation with the Atricure system. Surgical technique starts with a right approach trough three ports. After dissection of transverse and oblique sinuses, a light dissector (Wolff Lumitip®) is used to guide a bipolar clamp around pulmonary veins (Sinergy Clamp®); a linear transmural lesion is created with bi-directional bipolar radiofrequency on the antrum of pulmonary veins. Two other lesions on the roof and on the floor of left atrium (LA) are created with a bipolar unidirectional catheter (CoolRail®). After creating the same pattern of lesions on left side, the left appendage is excluded with a clip (Atriclip Pro®). Mean age of patients was 64 years, 6 males et 1 woman; 3 patients had rhythmic cardiomyopathy and 4 a hypertrophic cardiomyopathy. All patients had a history of long standing persistent AF, with a mean duration of 42 months, mean LA volume was 220 ml, mean CHA2DS2VASC score was 3. Results: There were no postoperative complications. A patient died 10 months post-operatively of alcoholic cirrhosys. A minimum 3 months’ follow-up was completed for 5 patients: all patients were free from AF, 4 were under anticoagulant treatment, a patient was under anti-arrhythmic drugs. Conclusion: AF surgical ablation seems to be safe and effective for patients at risk of recurrence after catheter ablation of AF. A longer follow-up is mandatory to confirm these results in the long term.   Séance : Communications libres cardiaque - divers - vendredi 9 juin - 8:00-10:00
mai 24, 2017