Anesthésie · Vol. 21 Abstracts 2017

A-09 – Intérêt des concentrés de facteur Willebrand au cours de la greffe cardiaque chez les patients porteurs d’une assistance monoventriculaire gauche

Alexandre Mansour, Fabienne Nedelec-Gac, Antoine Roisné, Nicolas Nesseler, Bernard Lelong, Céline Chabanne, Pierre Guéret, Thierry Fest, Isabelle Gouin-Thibault, Jean-Philippe Verhoye, Erwan Flecher CHU Pontchaillou, Rennes   Objectif : Différents dispositifs d’assistance circulatoire mécanique de longue durée sont utilisés en chirurgie cardiaque, notamment des assistances monoventriculaires gauches (LVAD) à flux continu. Environ la moitié de ces patients bénéficient d’une greffe cardiaque. Les LVAD induisent un syndrome de Willebrand acquis conférant un risque hémorragique élevé pour lequel la prise en charge hémostatique péri-opératoire n’est pas définie. L’objectif était d’évaluer l’intérêt des concentrés de facteur Willebrand pour limiter le saignement postopératoire et les besoins transfusionnels chez les patients avec LVAD bénéficiant d’une greffe cardiaque. Méthode : Étude pilote monocentrique, observationnelle sur une cohorte de patients adultes avec LVAD ayant bénéficié d’une greffe cardiaque depuis 2008. Les patient ayant présenté un saignement postopératoire d’origine chirurgicale étaient exclus. À partir de septembre 2015, les patients ont reçu systématiquement 60 UI/kg de concentrés de facteur Willebrand en fin de transplantation, au bloc opératoire. Le groupe contrôle était constitué de tous les patients avec LVAD ayant bénéficié d’une greffe cardiaque entre janvier 2008 et août 2015, pour lesquels il n’y a pas eu d’administration de concentrés de facteur Willebrand. Le critère de jugement principal était la proportion de patients transfusés en concentrés de globules rouges (CGR) dans les 48 heures postopératoires, après administration ou non de concentrés de facteur Willebrand. Résultat : Depuis 2008, 18 patients porteurs d’une LVAD ont bénéficié d’une greffe cardiaque. Dans le groupe contrôle (n = 13), l’âge moyen était de 55 ± 6 ans avec un délai de transplantation médian après la pose de la LVAD de 10 mois (0-115 mois) ; dans le groupe Willebrand (n = 5), l’âge moyen était de 55 ± 9 ans avec un délai de transplantation médian de 21 mois (14-30 mois). Plus de la moitié des patients du groupe contrôle, 8/13 (62 %) a reçu des CGR, en moyenne 5 CGR/patient. Un patient du groupe Willebrand a été exclu en raison d’un saignement d’origine chirurgicale. Aucun des 4 autres patients n’a reçu de CGR. Conclusion : L’administration péri-opératoire systématique de facteur Willebrand pourrait permettre une épargne transfusionnelle chez des patients sous LVAD bénéficiant d’une transplantation cardiaque. Il est nécessaire de poursuivre ce travail avec davantage de malades pour préciser l’intérêt de cette stratégie innovante dans cette population.     Benefit of Willebrand factor concentrates during heart transplant in patients with left ventricular assist device   Objectives: Over the past ten years, various long-term mechanical circulatory assist devices have been used in cardiac surgery, including continuous flow left ventricular assist devices (LVAD). Almost half of these patients benefits from a heart transplant. These LVADs induce an acquired von Willebrand syndrome conferring a high bleeding risk. Currently, perioperative hemostatic management of these patients remains undefined. The aim of our study is to evaluate the value of perioperative von Willebrand factor concentrates to reduce postoperative bleeding and transfusion requirements in LVAD patients receiving a heart transplant. Methods: We performed a monocentric, observational study on adult patients with LVAD benefiting from a heart transplant between 2008 and 2015. Patients presenting a surgery-related bleeding were excluded. In our institution, since September 2015, all patients received systematically 60 IU / kg of von Willebrand factor concentrates at the end of the transplant, in the operating room. The control group consisted of all LVAD patients who underwent cardiac transplantation between January 2008 and August 2015, for whom there was no administration of Willebrand factor concentrates. The primary outcome was the proportion of patients transfused with red blood cell concentrates (RBC) within the first 48 hours postoperatively. Results: Since 2008, 18 patients with LVAD underwent a heart transplant. In the control group (n=13), the mean age was 55±6 years with a median time to transplantation after the LVAD of 10 months (0-115 months); In the Willebrand group (n=5), the mean age was 55±9 years with a median time to transplantation after the LVAD of 21 months (14-30 months). More than half of the patients in the control group, 8/13 (62%) received RBC, on average 5 RBC/patient. One patient in the Willebrand group was excluded because of surgical bleeding. None of the 4 other patients received RBC. Conclusion: Systematic administration of Willebrand factor in the perioperative heart transplantation setting, in patients with LVAD could be beneficial on the postoperative transfusion requirements. It is necessary to continue this work with more patients to clarify the interest of this innovative strategy in this population.   Séance : Posters anesthésie - vendredi 9 juin - 12:15-13:45
mai 24, 2017
Chirurgie cardiaque · Vol. 20 Abstract 2016

C-02 – Prédire la survie sous ECMO veino-artérielle – première validation externe du SAVE-score

Alexandre Mansour, Antoine Roisne, Nicolas Nesseler, Sylvain Lavoué, Philippe Seguin, Erwan Flécher Pôle anesthésie-SAMU-urgences-réanimations, hôpital Pontchaillou, CHU de Rennes  Objectif L’assistance circulatoire par ECMO (Extracorporeal Membrane Oxygenation) veino-artérielle est une thérapeutique validée dans la prise en charge du choc cardiogénique réfractaire. Le SAVE-score, récemment publié, pourrait permettre de prédire la survie intrahospitalière des patients sous ECMO veino-artérielle. L’objectif de cette étude était de réaliser une validation externe du SAVE-score afin d’en préciser l’applicabilité clinique.  Méthode Les données de chaque patient traité par ECMO veino-artérielle pour un choc cardiogénique ont été extraites de notre base de données locale, monocentrique et prospective. Le SAVE-score a été calculé pour tous les patients dont les données étaient complètes. La discrimination était évaluée par l’aire sous la courbe ROC (Receiver Operator Characteristic) et la calibration par un test de Hosmer-Lemeshow. Une régression logistique permettait de calculer la pente et l’interception de la courbe de calibration.  Résultat Entre janvier 2005 et décembre 2014, 303 patients ont été inclus. Le SAVE-score a pu être calculé chez 180 patients présentant des données complètes. La survie intrahospitalière globale était de 47 %. L’aire sous la courbe ROC était de 0,75 (IC 95 % [0,67-0,82], p = 0,05) traduisant une bonne capacité discriminative. Le test de Hosmer-Lemeshow ne mettait pas en évidence de mauvaise calibration (p = 0,98). Cependant, l’analyse de la courbe de calibration révélait une tendance à la surestimation (interception = -0,14) et à l’underfitting (pente = 1,22). Ce défaut de calibration traduisant une survie prédite par le score trop haute et ne variant pas assez par rapport à la survie observée.  Conclusion La validation externe du SAVE-score dans notre cohorte indépendante met en évidence une bonne capacité discriminative et une calibration acceptable. Il pourrait cependant bénéficier d’une recalibration avant son application clinique.     Predicting survival after veno-arterial-ECMO- first external validation of the SAVE-score   Objectives Veno-arterial-extracorporeal membrane oxygenation (ECMO) is an efficient approach in the management of refractory cariogenic shock. The recently published SAVE-score was designed as a tool to predict in-hospital survival in patients receiving veno-arterial ECMO. Our objective was to externally validate the SAVE-score, to support its clinical application.  Methods After institutionnal approval, data from every patients receiving veno-arterial-ECMO for cardiogenic shock were extracted from our local single-center prospectively maintained cardiac surgery database. Using the original publication exclusion criteria, SAVE-score calculation was performed for each patient, omitting individuals with missing data. Discrimination was assessed using the area under the receiver operator characteristic curve (AUC). Calibration was evaluated with the Hosmer-Lemeshow goodness-of-fit test and calibration plot. Slope and intercept values were calculated using logistic regression.  Results We included 303 patients receiving ECMO between January 2005 and December 2014. Using only complete data, SAVE-score calculation was perform in 180 patients. Overall in-hospital survival in complete-case analysis was 47%. The SAVE-score discriminated survivors and non survivors with an AUC of 0.75 (95%CI [0.67-0.82], p=0.05), demonstrating good discriminatory performance. P value from Hosmer-Lemeshow goodness-of-fit test was 0.98 indicating no evidence of poor calibration. However, calibration plot analysis revealed both underfitting (calibration slope = 1,22) and overestimation (intercept = -0,14) resulting in predicted survival rates not varying enough and being systematically too high.  Conclusion External validation of the SAVE-score in our independant cohort revealed good discriminatory performance and acceptable calibration. However, model updating by recalibration might be useful before clinical application.
juin 10, 2016