Vol. 20 JA2016 - thoracic

T-16 Using bronchial biopsy as a tool for study of airway remodeling in severe or non-severe asthmatic patient

Matthieu Thumerel, Pierre-Olivier Girodet, Patrick Berger, Roger Marthan, Jacques Jougon Institution : Service de chirurgie thoracique, hopital Haut-lévêque, CHU Bordeaux, Pessac Objectives : Evaluate the use of bronchial biopsy during bronchoscopy as a tool for study of airway remodeling in severe or non-severe asthmatic patients. Methods : In two studies (Remodelasthme, NCT00896428 and Mitasthme, NCT00808730), were performed 92 bronchoscopies among patients with severe and non-severe asthma. Three biopsies per patient of spurs segmental or sub-segmental from the middle lobe were made for an analysis of 6-8 sections per biopsy of bronchial smooth muscle (BSM) area, a marker of asthmatic airway remodeling. Results : In Mitasthme study, 30 non-severe asthmatic patients were biopsied. Only 2 bronchoscopies were unusable. Between and within-biopsies variability of BSM area were similar in “small muscle” vs “big muscle” groups (coefficient of 0.32 vs. 0.34; p = 0.45). These study have identified a phenotype called “big muscle” in non-severe asthmatic patients whose clinical characteristics are similar to severe asthma. In Remodelasthme study, 31 patients with severe asthma were biopsied twice. Intra-observer and inter-observers reproducibility of BSM area was good. Between and within-biopsies variability of BSM area were similar in gallopamil vs. placebo groups to 2 times. The study concluded that gallopamil is able to reduce the BSM thickness in severe asthmatic patients. Conclusion : Bronchoscopy with biopsy is a good tool for an analysis of the bronchial smooth muscle. It remains invasive and development of other markers is needed.
novembre 29, 2016
Vol. 20 JA2016 - thoracique

T-16 – Utilisation de biopsie bronchique comme outil d’analyse du remodelage bronchique chez le patient asthmatique sévère ou non

Matthieu Thumerel, Pierre-Olivier Girodet, Patrick Berger, Roger Marthan, Jacques Jougon Institution : Service de chirurgie thoracique, hopital Haut-lévêque, CHU Bordeaux, Pessac Objectif : Évaluer l’utilisation de biopsie bronchique au cours de fibroscopie comme outil d’analyse du remodelage bronchique de patient asthmatique sévère ou non. Méthode : Au cours de deux études (Remodelasthme, NCT00896428 et Mitasthme, NCT00808730), ont été réalisées 92 fibroscopies bronchiques chez des patients asthmatiques sévères ou non. Trois biopsies par patient d’éperons segmentaires ou sous-segmentaires du lobe moyen ont été réalisées pour une analyse sur 6-8 coupes par biopsie de l’épaisseur de muscle lisse bronchique (MLB), un des marqueurs du remodelage bronchique asthmatique. Résultat : Dans Mitasthme, 30 patients asthmatiques non sévères ont été biopsiés. Seules 2 fibroscopies étaient inexploitables. La variabilité de mesure de l’aire de MLB entre les coupes d’une biopsie et entre les biopsies des patients à « petit muscle » vs « gros muscle » était similaire (coefficient de 0,32 vs 0,34 ; p = 0,45). Ces biopsies ont permis de déterminer un phénotype dit à « gros muscle » chez les patients asthmatiques non sévères dont les caractéristiques cliniques se rapprochent des asthmatiques sévères. Dans Remodelasthme, 31 patients asthmatiques sévères ont été biopsiés à 2 reprises. La reproductibilité de mesure d’épaisseur de muscle lisse bronchique inter et intra-analyste était bonne. La variabilité entre les coupes d’une biopsie et entre les biopsies des patients Gallopamil vs placebo était similaire à 2 reprises. Cette étude conclue à l’effet du Gallopamil sur la diminution de l’épaisseur de muscle lisse bronchique chez les patients asthmatiques sévères. Conclusion : La fibroscopie bronchique avec biopsie permet une bonne analyse du muscle lisse bronchique. Elle reste invasive et le développement d’autres marqueurs est nécessaire.
novembre 29, 2016