Pré-publications

Chirurgie des tumeurs neuroendocrines pulmonaires : étude rétrospective de 253 cas

septembre 20, 2019
Auteur correspondant : Armand Cluzel

Armand CLUZEL, Josephine CHENESSEAU, Alex FOURDRAIN, Iliès BOUABDALLAH, Delphine TROUSSE, Geoffrey BRIOUDE, GUST Lucile, Christophe DODDOLI, Xavier Benoit D’JOURNO, Pascal Alexandre THOMAS*

 

Service de chirurgie thoracique et des maladies de l’œsophage, Aix-Marseille Université, CNRS, INSERM, Centre de recherche en Cancérologie (CRCM), Hôpital Nord, Aix-Marseille Université, Chemin des Bourrely, 13915 Marseille Cedex 20, France

* Correspondance : pathomas@ap-hm.fr

 


Version de prépublication. La version finale de cet article sera publiée au numéro 23(4) de décembre 2019.

Télécharger la version pré-publiée


RÉSUMÉ

Objectif : Évaluer la prise en charge chirurgicale à visée curative des tumeurs neuroendocrines pulmonaires (TNEP) et sa qualité.

Méthode : Étude mono-centrique rétrospective des patients opérés de TNEP de 2004 à 2018. Etaient évalués les données démographiques, la présentation clinique, les pratiques préopératoires, les pratiques chirurgicales (respect des recommandations sur le curage médiastinal), les traitements adjuvants, et la survie.

Résultats : 253 patients ont été opérés : 164 pour carcinoïde typique (CT), 39 pour carcinoïde atypique (CA), 17 pour carcinome neuroendocrine à grandes cellules (CNEGC) et 33 pour carcinomes à petites cellules (CPC). Sur cette période, on notait une augmentation des TNEP de 269%. L’exérèse réalisée était anatomique pour 239 patients (94%) avec un curage ganglionnaire respectant les recommandations ESTS dans 66% des cas avec 14,9±8 ganglions prélevés. La survie à 5 ans était de 85,5% pour les TNEP : 98% pour les CT, 96% pour les CA, 59% pour les CNEGC et 32% pour les CPC. L’atteinte ganglionnaire était un facteur de mauvais pronostic.

Conclusion : En forte augmentation ces dernières années, la chirurgie des TNEP doit rester guidée par les principes oncologiques recommandés pour permettre une survie à long terme acceptable.