Vol. 20 JA2016 - thoracique

T-14 – Étude du rôle des microparticules alvéolaires sur les cellules alvéolaires épithéliales de type II au cours de l’ischémie reperfusion pulmonaire

novembre 29, 2016
Auteur correspondant : Sophie Guinard

Sophie Guinard, Anne Olland, Jérémie Reeb, Mélanie Burban, Fatiha Zobairi, Ferhat Meziani, Pierre-Emmanuel Falcoz, Valérie Schini-Kerth, Laurence Kessler, Florence Toti, Gilbert Massard

Institution : Service de chirurgie thoracique, nouvel hôpital civil, Strasbourg


Objectif : L’étude, in vitro, du rôle paracrine des microparticules (MPs) alvéolaires produites au cours de l’ischémie reperfusion pulmonaire, sur des cellules alvéolaires épithéliales (CAE) de type II.

Méthode : Le liquide broncho-alvéolaire est recueilli lors de la reperfusion pulmonaire ex vivo, pendant 2 heures, de blocs bipulmonaires de rats soumis à 20 heures d’ischémie froide. Les MPs sont isolées, quantifiées et leur origine cellulaire déterminée après capture sur annexine-5 ou anticorps spécifiques. Les MPs lavées et concentrées sont appliquées pendant 20 heures à des CAE de type II de rat (RLE-6TN) à 70 % de confluence. L’intégration cellulaire des MPs est évaluée après marquage par une sonde fluorescente PKH26. L’apoptose induite est estimée par le pourcentage de cellules portant de l’ADN hypodiploïde, la fonction cellulaire par la présence de protéine B du surfactant et l’intensité de l’inflammation par le taux d’interleukine 8 (IL8).

Résultat : Le rendement d’isolement des MPs alvéolaires est de 80 % après 2h d’ultracentrifugation. Les MPs sont d’origine endothéliale et leucocytaire. Plus de 90 % des MPs sont intégrées dans les cellules après 24 heures de stimulation. Le pourcentage d’apoptose induit par les MPs alvéolaires aux concentrations de 5, 10, 15 nMPhSer est respectivement de 3 ± 1,4 %, 3 ± 0,9 %, 4,4 ± 2,2 %, vs 3,4 ± 1,4 % dans les cellules non traitées et 9,9 ± 4,5 % pour les cellules soumises à 0,1 µg/ml d’actinomycine. La stimulation par les MPs alvéolaires aux concentrations de 10 et 15 nMPhSer augmente significativement la concentration en SpB dans le surnageant cellulaire (p < 0,001). Nous n’avons pas mis en évidence IL8 dans le surnageant cellulaire après stimulation par les MPs alvéolaires.

Conclusion : Les MPs alvéolaires sont intégrées dans les cellules alvéolaires épithéliales de type II et ont un rôle d’activateur cellulaire par stimulation de la production de surfactant.