Vol. 20 JA2016 - thoracique

T-03 – Fractures d’implants d’ostéosynthèse thoracique : description des déplacements complexes de la paroi thoracique en 6D

novembre 29, 2016
Auteur correspondant : Laurence Solovei

Laurence Solovei, Dominique Ambard, Robin Chastant, Charles Marty-Ané, Simon Le Floch, Jean-Philippe Berthet

Institution : Service de chirurgie thoracique et vasculaire, CHU de Montpellier


Objectif : La chirurgie de reconstruction pariétale thoracique a recours à des implants d’ostéosynthèse à fixation costale, en titane ou alliages de titane. Des complications, parfois graves, ont été décrites suite à ces interventions, notamment par fractures d’implants. L’évolution de nos pratiques chirurgicales passe par la compréhension fine des conditions de contraintes pariétales liées aux mouvements respiratoires.

Méthode : Les déplacements de repères, assimilés aux zones de fixation costale des implants, ont été étudiés par stéréo-correlation, sur la peau et directement sur les côtes de patients au bloc opératoire, selon six degrés de liberté : déplacements linéaires x y z et rotations phy, psi et thêta.

Résultat : Six patients ont pu être inclus. Les déplacements des repères, selon les axes x, y et z, sont faibles, respectivement de 0,43 mm ± 0,04, 1,36 mm ± 0,06 et 2,66 mm ± 0,13. Les amplitudes des déplacements sont corrélées aux volumes respiratoires. Une augmentation de 4 mL/kg entraîne une majoration des amplitudes de déplacements d’un facteur 1,6 en moyenne.

Conclusion : La modélisation des implants a permis de confirmer le phénomène de rupture en fatigue pour le titane et d’identifier la flexion d’axe y et la traction-compression selon x comme les sollicitations mécaniques principales.