Chirurgie vasculaire · Vol. 20 Abstract 2016

V-02 – Fenestration in situ des artères rénales dans le traitement endovasculaire des anévrismes de l’aorte abdominale

juin 10, 2016
Auteur correspondant : Dominique Fabre

Dominique Fabre, Sarah Hamdi, Claude Angel, Delphine Mitilian, Philippe Brenot, Elie Fadel

Département de chirurgie vasculaire, thoracique et de transplantation cardio-pulmonaire, hôpital Marie-Lannelongue, Le Plessis-Robinson

 

Objectif

Rapporter l’expérience clinique de la fenestration in situ des artères rénales dans le traitement endovasculaire des anévrismes de l’aorte abdominale (EVAR) pour préserver la perméabilité des artères rénales et des artères polaires rénales des anévrismes de l’aorte abdominale (AAA).

 

Méthode

Entre 2013 et 2014, 155 patients porteurs d’un AAA ont été traités par EVAR. Une fenestration in situ a été réalisée pour 6 patients (4 %) pour préserver un flux artériel rénal ou un flux dans une artère polaire rénale. Cette technique a été utilisée pour éviter de couvrir des artères rénales basses naissant du sac anévrismal ou de volumineuses artères polaires rénales. Apres avoir obtenu un consentement éclairé, l’exclusion de l’anévrisme a été programmée en utilisant une prothèse aortique bifurquée Medtronic en réalisant une fenestration « home made » associée à la mise en place d’une endoprothèse couverte dans l’artère rénale cible. Le planning préopératoire a été réalisé à partir des scanners et des reconstructions en utilisant Trimentio. Le suivi a été réalisé par un scanner (CT) et un echodoppler réguliers (1 mois, 6 mois, 1 an et 2 ans) pour vérifier la taille de l’anévrisme et la perméabilité des branches.

 

Résultat

Le corps de l’endoprothèse Endurant II Medtronic a été partiellement déloadé pour réaliser une fenestration à l’aide d’un thermocutter. Les orifices ont été placés à une hauteur moyenne de 23 mm par rapport au haut de la prothèse couverte et renforcés par une extrémité radio-opaque d’un cathéter type lasso. Trois artères et trois grosses artères polaires rénales ont été revascularisées en utilisant des stents couverts. Toutes les procédures ont été réalisées avec succès. La perméabilité des artères cibles a été confirmée à 2 ans sans complications ni procédures secondaires.

 

Conclusion

La fenestration in situ pendant l’EVAR permet de traiter des patients avec un AAA considérés inéligibles à une procédure endovasculaire pour des raisons de limitations anatomiques. Cette procédure « low cost » permet de traiter de façon durable des patients avec des artères rénales basses naissant du sac anévrismal ou de volumineuses artères polaires rénales. Un suivi prolongé est néanmoins requis pour confirmer ces résultats.

 


 

Improving EVAR using On-Site Fenestration device for renal artery preservation 

 

Objectives

To report the initial clinical use of On-Site Fenestration of Endovascular Aneurysm Repair (EVAR) device for renal artery or polar renal artery preservation for infrarenal Abdominal Aortic Aneurysms (AAA).

 

Methods

Between 2013 and 2014, 155 patients with AAA were treated with EVAR. On-Site Fenestration was performed for 6 patients (4%) to preserve low renal artery or polar renal artery. This technic was used to avoid coverage of big polar renal artery or to treat patients with very low renal renal artery arising from the aneurysm sac. After obtaining informed consent, exclusion of the aneurysm was planned using a Medtronic aortobiiliac EVAR device with back table fenestration and stent-graft placement into the renal or the polar artery. Extensive preoperative planning was undertaken using Trimentio software and angiographic films. Follow-up computed tomography (CT) scans (first month, six months, one year, and two years) were obtained to evaluate the results of the aneurysm sac and the patency of the fenestrations.

 

Results

On the back table, Endurant II Medtronic EVAR device was partialy unloaded, to perform fenestration with a termocutter. Holes were placed at a mean length of 23 mm from the top af the covered graft and reinforced by a lasso catheter extremity. Three renal artery and three big polar arteries were revascularized using covered stents. Technical success was achieved in all patients. The patency of the renal and polar renal artery was confirmed by follow-up CT scans at 6 months and one year. There were no procedure related complications.

 

Conclusion

On-Site Fenestration of EVAR allows to treat patients with AAA considered ineligible for endovascular repair secondary to anatomic constraints. This “low cost” procedure allows to treat patients with big polar renal arteries and very low renal arteries. Long term follow-up is required to confirm our results.